Aug 152020
 

In Memoriam Katy Romanou

English

Katy Romanou (Kaitē Rōmanou) was born in 1939, Athens and died in May 2020.

She studied at Indiana University where she was granted a Masters degree in musicology and pursued her studies at the University of Athens where she was awarded a Ph.D. in musicology. She was a music critic for the daily newspaper He Kathemerine (1974-1986), and was on the editorial boards of Greek periodicals Musicologia and Polyphonia. She was also a founding member of the Hellenic Musicological Society where she remained active until her death. Katy published extensively in Greek and English and contributed to many publications. She gave lectures on Greek music in the United States of America, at the City University of New York, Yale University, University of Florida at Gainesville and at the University of Missouri, St. Louis. She taught music history and music theory at several conservatories in Greece before holding a professorship chair at the National and Kapodistrian University of Athens (UoA – Εθνικόν και Καποδιστριακόν Πανεπιστήμιον Αθηνών), and later at the European University of Cyprus (Ευρωπαϊκό Πανεπιστήμιο ‎Κύπρου).

She was always trying to link people together through music and research, especially in her main fields of interest which were Greek music and the Byzantine world. Katy believed in the essential role of the Balkan countries in the shaping of the history of musicology and strongly fought to bind the Balkans to Western music history.

When we met her in Cyprus during a colloquium, we were pleased to discuss with her during the coffee breaks about several musicological issues and we understood at CERMAA how sharp her mind was and how much work she still wanted to achieve. It was with great sadness that we read about her death. Her loss was untimely for all but especially to the world of musicology. 

We would like to invite you all for the publication of a liber amicorum in her memory to honour her years of teaching, her research activities and the outcomes to the questions she raised in her lifetime which contributed to shape a better musicology.

We would invite all interested contributors to write a paper related to Greek music or Byzantine chant. However, we would accept other themes. Non-academic individuals who wish to contribute to this special edition of NEMO are welcome with any kind of text such as tributes, memories, ideas, etc., about Katy Romanou, her teaching or her work.

Texts are welcome in English and French languages only. Contributors can find NEMO editing guidelines at this web address: http://nemo-online.org/guidelinesnormes.

The deadline for submitting propositions is set to the end of December 2020.

We expect to release this special volume around April 2021.

French

Katy Romanou (Kaitē Rōmanou) est née en 1939 à Athènes, et décédée en Mai 2020.

Elle a obtenu son Master en Musicologie à l’Université de l’Indiana puis son doctorat à l’Université d’Athènes. Elle fut critique musicale pour le quotidien He Kathemerine (1974-1986) et membre des comités d’édition des revues grecques Musicologia et Polyphonia. Elle fut aussi membre fondateur de la Hellenic Musicological Society au sein de laquelle elle poursuivit ses activités jusqu’à son décès.

Katy publia extensivement en Grec et en Anglais, et donna des conférences et des cours sur la musique grecque aux États-Unis, notamment à la City University of New York, à la Yale University, à l’Université de Floride (‎Gainesville) et à l’Université du Missouri (St. Louis). Elle enseigna l’histoire et la théorie de la musique dans plusieurs conservatoires en Grèce avant d’obtenir une chaire de professeur à l’Université Nationale et Capodistrienne d’Athènes (Εθνικόν και Καποδιστριακόν Πανεπιστήμιον Αθηνών), et plus tard à l’Université Européenne de Chypre (Ευρωπαϊκό Πανεπιστήμιο ‎Κύπρου).

Katy favorisa toujours les rencontres intellectuelles entre musiciens et entre chercheurs, tout particulièrement dans les deux domaines qui lui tenaient à cœur, la musique grecque et le monde byzantin. Elle croyait au rôle essentiel des pays balkaniques dans le façonnement de l’histoire de la musicologie, et se battit résolument pour relier les Balkans à l’histoire de la musique occidentale.

Nous l’avions rencontrée à Chypre, à l’occasion d’un colloque, et avions eu le plaisir de discuter avec elle de divers sujets musicologiques pendant les pauses-café. C’est là que nous avions compris à quel point sa réflexion sur la musicologie était acérée, ainsi que l’étendue du travail qu’elle s’attendait encore à accomplir. C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la nouvelle de sa mort, une vraie perte pour tous ceux qui la connaissaient, et plus particulièrement pour la musicologie.

Nous désirons inviter tous ceux qui souhaiteraient participer à la publication d’un liber amicorum en sa mémoire, pour honorer ses années d’enseignement et de recherche ainsi que ses réalisations, ses propositions et les questions soulevées par ses écrits, et qui ont contribué à donner une forme nouvelle, meilleure, à la musicologie.

Nous invitons les futurs contributeurs à proposer des articles sur la musique grecque ou sur le chant byzantin, sachant que d’autres thèmes peuvent être abordés. Les personnes en dehors du réseau académique et qui désireraient contribuer à ce numéro spécial de NEMO sont encouragées à proposer des textes non-académiques sous la forme d’hommages, d’idées ou de souvenirs de Katy Romanou, de son travail ou de son enseignement.

Les deux langues acceptées pour les textes proposés à la publication sont l’Anglais et le Français. Les normes de publication sont disponibles sur http://nemo-online.org/guidelinesnormes. ‎

La date de limite de proposition des textes est fixée à la fin Décembre 2020.

Nous envisageons de publier ce numéro spécial aux alentours d’Avril 2021.‎

 Posted by at 05:32